Mittelalter 2003/2
Heft 2003/2    2. Artikel

La construction de châteaux de type bernois au XVe siècle

par Jürg Schweizer

A partir du XIVe siécle, le déclin de l'ancienne haute noblesse ainsi que celui de la noblesse des ministériaux eut pour conséquence l'essor économique et social des citoyens non aristocratiques de la ville de Berne. Le signe extérieur de cet essor est visible dans le remaniement des armoiries de famille destiné à cacher des origines non nobles. Mais, plus encore que ces symboles, ce fut la possession de propriétés foncières munies de privilèges qui fut la plus convoitée. La décadence de la noblesse au Moyen Age tardif ayant entraîné la disparition de la seigneurie traditionnelle, différentes parties du territoire furent alors rachetées par des familles ambitieuses décidées à constituer une nouvelle seigneurie.

Ces familles firent alors preuve de manière ostentatoire de leur état de noblesse nouvellement acquis en transformant les châteaux forts en châteaux résidentiels. A cet égard, le château de Worb constitue un bon exemple.

L'histoire du château de Worb est encore inexplorée, toutefois un relevé de plans de 1997 permet de formuler quelques hypothèses. La disposition d'origine du mur d'enceinte, du donjon, de la partie résidentielle et du beffroi sont sans doute antérieures au XVe siècle. A défaut de parties de construction clairement datables l'ensemble ne peut qu'être daté de manière générale au XIIe ou XIIIe siècle.

En 1472, on construisit dans l'angle entre le donjon et la partie résidentielle un escalier à colimaçon qui relia dans tous les étages les pièces de la partie résidentielle avec les salles aménagées dans le donjon. D'une manière tout à fait patente le château fort médiéval est donc «désarmé», et l'accès au donjon indépendant et haut placé abandonné. Cet escalier fait du château fort de Worb un château représentatif et bien au delà de la région de Berne il est considéré par les historiens de l'art comme un jalon conduisant à l'escalier de représentation autonome des XVIe et XVIIe siècles.

Mais l'engouement pour les châteaux forts manifesté par les familles seigneuriales engendra aussi une vive activité de construction de la part de la ville de Berne. Ainsi des châteaux forts qui entrèrent aux du XIIIeXVe siècles en possession de la ville de Berne en tant que sièges de bailliages furent-ils transformés et aménagés au XVIe siècle. Voilà une des raisons pour laquelle tant de châteaux forts du Moyen Age sont encore aujourd'hui des monuments bien conservés.

Traduction: Armida Totti, Granches

Schweizer, Jürg : Der bernische Schlossbau im 15. Jahrhundert
Mittelalter – Moyen AgeMedioevoTemp medieval, Zeitschrift des Schweizerischen Burgenvereins, 8. Jahrgang 2003, Heft 2, .

platzhalter

 
platzhalter
 
 
DE
FR
IT
RO
 
Geschäftsstelle des Schweizerischen Burgenvereins · Blochmonterstrasse 22 · CH–4054 Basel
T +41 (0)61 361 24 44
info@burgenverein.ch / praesident@burgenverein.ch