Mittelalter 2005/4
Heft 2005/4    1. Artikel

Nouveau regard sur le Château de Ripaille, ancienne résidence des Ducs de Savoie

par Louis Necker

Le château de Ripaille est situé sur une presqu'île de la rive sud du lac Léman, dont le climat est particulièrement doux. Depuis au moins le 13ème siècle, la famille de Savoie aima cette région pour la chasse et le comte Amédée VI y fit ériger un château en 1371, duquel aucune trace n'a subsisté.

En 1434, le comte Amédée VIII édifia sur ce même site le château à sept tours, encore visible actuellement. En accord avec sa vie très religieuse et presque monastique, il construisit comme une sorte de chartreuse de grands seigneurs. Autour du château du comte, six petits châteaux dotés chacun d'une tour ont été aménagés – une cellule châtelaine pour chacun des six chevaliers qui vivaient avec lui.

Après une détérioration importante, subie au cours de guerres religieuses, Ripaille a été transformé en un monastère chartreux avec une partie réservée aux cellules (cellules isolées pour les pères), une chapelle et une partie centrale pour la gestion des biens du monastère. Après la Révolution française, le monastère, déclaré bien national, a été vendu au Général Dupas, soldat aux ordres de Napoléon. Ce dernier et sa famille occupèrent le monastère et le château durant le 19ème siècle, mais ils les laissèrent tomber en ruine par manque de moyens financiers.

En 1892, Frédéric Engel-Gross, un industriel alsacien, a acheté le château et, petit à petit, les différentes parcelles du domaine châtelain, pour y aménager un parc encore très riche aujourd'hui. De 1892 à 1903, les bâtiments du château de Ripaille ont été reconstruits sur la base des informations et représentations disponibles relatives à la construction médiévale de châteaux. Il en résultat un mélange de styles entre le Jugendstil (Art Nouveau) et le néo-gothique.

Longtemps, visiteurs et historiens se sont plus intéressés aux aspects supposés appartenir à l'Âœuvre médiévale conservée qu'aux évolutions ultérieures. Ce n'est que récemment que le chef d'œuvre global (Gesamtkunstwerk) réalisé au passage du 19 au 20ème siècle a été sujet d'attention, un intérêt en grande partie dû aux architectes William Morris d'Angleterre et Max Laeuger d'Allemagne. Les dernières recherches concernant le Château de Ripaille prouvent que l'industriel et son architecte, Charles Schulé, se sont inspirés des idées de Viollet-le-Duc ce qui a fait de Ripaille, non pas une restauration de château médiéval, mais bien une nouvelle création, alliant les formes et les techniques modernes avec des éléments du passé.

Traduction: Sandrine Collet, Rosshäusern

Necker, Louis : Neue Forschungen zum Schloss von Ripaille, der ehemaligen Residenz der Savoyer
Mittelalter – Moyen AgeMedioevoTemp medieval, Zeitschrift des Schweizerischen Burgenvereins, 10. Jahrgang 2005, Heft 4, .

platzhalter

 
platzhalter
 
 
DE
FR
IT
RO
 
Geschäftsstelle des Schweizerischen Burgenvereins · Blochmonterstrasse 22 · CH–4054 Basel
T +41 (0)61 361 24 44
info@burgenverein.ch / praesident@burgenverein.ch