Mittelalter 2006/1
Heft 2006/1    2. Artikel

Enterrée sous un aigle et un renard – une tombe de femme spectaculaire, datant du 9ème siècle, a été découverte à Elsau.

par Werner Wild et Elisabeth Langenegger

Des fouilles de sauvetage entreprises par l’archéologie cantonale de Zurich ont permis de découvrir à Elsau deux églises médiévales et une tombe du 9ème siècle, située dans l’annexe nord de la seconde église. Différentes altérations maladives sont reconnaissables sur le squelette de cette femme d’environ 42 ans. La tombe a été rouverte dans le laps de temps d’une année à six ans après l’ensevelissement, causant le déplacement du crâne et d’autres os. Lors de la seconde mise en terre, une couche de pierres a été placée sur le cadavre. Par-dessus cette dernière, la serre d’un pygargue a été déposée au niveau de la tête et la patte d’un renard sur les genoux. La tombe est devenue invisible après la mise en place d’un sol en mortier.

Le dépôt de pattes d’animaux sur une tombe représente un acte encore inconnu jusqu’ici. A-t-on voulu aider la pauvre âme à entrer dans l’au-delà au moyen d’amulettes? S’est-on protégé contre cette morte dangereuse, revenante qui hantait les lieux? Durant la période antique, l’aigle était l’accompagnateur de l’âme et, dans l’iconographie chrétienne, il représente la résurrection. Le renard, lui, animal perfide, était lié au diable. Ces pattes d’animaux et les autres agissements rétractables, possèdent certainement plusieurs significations et démontrent clairement le dilemme des hommes d’autrefois avec leurs morts.

Traduction: Sandrine Collet, Rosshäusern

Wild, Werner Langenegger, Elisabeth : Unter Adler und Fuchs begraben – Ein aufsehenerregendes Frauengrab des 9. Jahrhunderts in Elsau
Mittelalter – Moyen AgeMedioevoTemp medieval, Zeitschrift des Schweizerischen Burgenvereins, 11. Jahrgang 2006, Heft 1, .

platzhalter

 
platzhalter
 
 
DE
FR
IT
RO
 
Geschäftsstelle des Schweizerischen Burgenvereins · Blochmonterstrasse 22 · CH–4054 Basel
T +41 (0)61 361 24 44
info@burgenverein.ch / praesident@burgenverein.ch