Mittelalter 2007/3
Heft 2007/3    1. Artikel

Le rapport entre ville et château dans le Sud-Ouest de l´ancien Empire -
réflexions et thèses issues d´exemples suisses

par Armand Baeriswyl

Rien qu´un rapide examen des différentes villes médiévales de Suisse sous l´angle du rapport entre ville et citadelle met en lumière certains aspects.

  1. Le château est certes souvent plus ancien que la ville attenante. Il existe pourtant assez d´exemples de fondations conjointes d´un château et d´une ville, pour qu´elles ne restent pas de rares exceptions, mais puissent aussi être considérées comme cas ordinaire.
  2. La ville ne rendait pas le château superflu dans son apparence d´ensemble, ainsi cela ne peut pas être une explication pour l´ - apparente - absence d´une citadelle.
  3. Au contraire, on peut partir du principe qu´une ville possédait normalement une citadelle et ceci dans l´esprit d´un siège pour le seigneur de ville, ou son représentant, distinctif au niveau architectonique et fortifié séparément, qu´il s´agisse d´un château "classique", d´une cathédrale fortifiée, d´un domaine monastique emmuré ou - notamment dans les villes de petite taille - d´une maison forte plus ou moins fortifiée.
  4. Avec la vague de fondation urbaine des 12e - 14e siècles, un type de château semble être apparu, qui est à concevoir comme partie intégrante de l´infrastructure de la ville.
  5. Le changement de souverain impliquait en principe que le nouveau seigneur de ville reprenne le château. Mais il pouvait également conduire à une rupture: un nouveau château était construit à un autre endroit de la ville, tandis que l´ancien château était démoli et disparaissait.
  6. La dynamique d´une municipalité croissante et politiquement fortifiée conduisait souvent à la naissance d´une forte communauté urbaine, qui faisait concurrence au seigneur de ville. Il pouvait finalement en découler la remise du château, paisible ou violente. Cette remise ne doit pas être considérée comme un acte de libération de la dominance du seigneur de ville. La plupart du temps, le Conseil cherchait ainsi à acquérir les droits de souveraineté correspondants et/ou à élargir le champ d´application du droit de cité. Par la suite le château continuait à être utilisé comme bâtiment ou il était remplacé par un hôtel de ville. Souvent pourtant, l´hôtel de ville était construit à un lieu différent. Dans tel cas le château était, après la reprise des droits y relatifs, soit détruit ou utilisé selon ses caractéristiques comme bâtiment d´habitation, partie de la fortification de la ville ou entrepôt.

Traduction: Sandrine Wasem, Thun

Baeriswyl, Armand : Zum Verhältnis von Stadt und Burg im Südwesten des Alten Reiches – Überlegungen und Thesen an Beispielen aus der Schweiz
Mittelalter – Moyen AgeMedioevoTemp medieval, Zeitschrift des Schweizerischen Burgenvereins, 12. Jahrgang 2007, Heft 3, 73 - 88.

platzhalter

 
platzhalter
 
 
DE
FR
IT
RO
 
Geschäftsstelle des Schweizerischen Burgenvereins · Blochmonterstrasse 22 · CH–4054 Basel
T +41 (0)61 361 24 44
info@burgenverein.ch / praesident@burgenverein.ch