Mittelalter 2009/2
Heft 2009/2    1. Artikel

L’imposante "Höchhus" (tour) de Steffisburg
L’examen archéologique d’un siège patricien de la fin de l’époque gothique

par Armand Baeriswyl et Jürg Schweizer

L’ensemble de bâtiments "Grosses Höchhus" et "Kleines Höchhus" se trouve en bordure est du village de Steffisburg, à l’écart de l’église. Ces deux bâtisses doivent leurs noms au fait qu’elles étaient, au 16e s., plus élevées que l’église. Le "Grosse Höchhus" a été entièrement rénové et soumis à un examen archéologique entre 2006 et 2008.

On retrouve des vestiges du bâtiment fondateur datant du Haut Moyen-âge, un château noble, dans le sol et la maçonnerie du bâtiment actuel. En 1415(d), un nouveau bâtiment a été érigé au niveau de la partie sud-est du château délabré. Il s’agissait d’un bâtiment d’habitation de deux étages, pratiquement carré, une forme de construction typique, par laquelle les familles dirigeantes bernoises en pleine ascension démontraient leur pouvoir politique et économique.

Une seconde transformation globale peut, grâce aux examens dendrochronologiques, être attribuée aux alentours des années 1526–30. Le gouverneur bernois, Peter Surer, un campagnard qui avait su grimper les échelons de la société, a fait construire le bâtiment actuel, composé de trois étages coiffés d’un toit en croupe. De tels toits imposants ont souvent été construits au 16e s., sans pour autant servir de surface de stockage comme dans les fermes. Ils avaient principalement une fonction représentative et faisaient sans doute forte impression sur les contemporains qui vivaient dans des maisons plus basses.

Avec la disparition des propriétaires à la fin du 16e s., le Höchhus est passé aux mains de la commune. Celle-ci ne savait trop à quelle utilisation vouer un bâtiment possédant une coupe aussi aristocratique. Mais on était ingénieux: en 1592(d) le bâtiment a été transformé en maison d’habitation pour plusieurs familles, grâce à l’aménagement d’étages intermédiaires et à la construction de plusieurs arcades d’accès. On y logea des personnes touchant une solde et des pauvres – la maison aristocratique se transforma en lieu d’asile.

Le Grosse Höchhus a subsisté ainsi jusqu’en 1946, date à laquelle un restaurant a été aménagé au rez-de-chaussée. La dernière rénovation effectuée entre 2006–2008 a redonné à cette bâtisse sa noblesse patricienne de la fin de l’époque gothique.

(Sandrine Wasem, Thun)

Baeriswyl, Armand Schweizer, Jürg : Das Grosse Höchhus in Steffisburg.
Die archäologische Untersuchung eines spätgotischen Patriziersitzes
Mittelalter – Moyen AgeMedioevoTemp medieval, Zeitschrift des Schweizerischen Burgenvereins, 14. Jahrgang 2009, Heft 2, 33 - 41.

platzhalter

 
platzhalter
 
 
DE
FR
IT
RO
 
Geschäftsstelle des Schweizerischen Burgenvereins · Blochmonterstrasse 22 · CH–4054 Basel
T +41 (0)61 361 24 44
info@burgenverein.ch / praesident@burgenverein.ch