Mittelalter 2009/4
Heft 2009/4    1. Artikel

Le château de Rouelbeau – une bâtie en bois édifiée au bas Moyen Age dans les environs de Genève

par Jean Terrier et Michelle Joguin Regelin

Les ruines du château de Rouelbeau constituent un des rares témoignages de l′architecture castrale du Moyen Age encore conservés en territoire genevois. Elles furent intégrées dans la liste des soixante premiers objets classés du canton de Genève en 1921. Dans le cadre de la politique de revitalisation des cours d′eau adoptée dans le canton, un projet d′envergure en liaison avec les sources de la Seymaz, rivière s′écoulant en aval du site, a été entrepris. Dans ce contexte, une vaste pièce d′eau fut alors aménagée au sud-est de la forteresse recréant ainsi un biotope marécageux.

C′est ce retour à une situation antérieure évoquant le château médiéval entouré de marais qui a incité le Service d′archéologie à démarrer un vaste programme d′intervention, au cours du printemps 2001, consistant à étudier et restaurer les ruines du château en vue de leur conservation tout en poursuivant des fouilles permettant d′aborder la genèse du site.

A ce jour, les investigations archéologiques ont d′ores et déjà débouché sur des découvertes exceptionnelles qui permettent de restituer l′existence d′une vaste bâtie en bois ayant précédé l′édification du château médiéval, dont les ruines imposantes sont encore conservées à l′arrière d′un rideau végétal. L′étude de ce site apporte ainsi une importante somme de connaissances relatives à la construction de bois au cours du bas Moyen Age. Au-delà de l′organisation de la bâtie et des techniques de construction adoptées, c′est surtout cette problématique liée à une rapidité d′exécution utilisant des matériaux faciles à mettre en œuvre et accessibles dans un environnement proche ou éloigné qui est intéressante à aborder.

Sur le plan scientifique, il est primordial de rappeler qu′il eût été illusoire d’entreprendre des recherches sur le promontoire de Rouelbeau sans les cadres de référence élaborés à partir des collections d’archives et des fouilles réalisées sur d’autres sites. En effet, ce sont les hypothèses avancées à partir de ces données qui ont dirigé nos travaux, permettant ainsi la découverte exceptionnelle d’un horizon conservé à une profondeur inhabituelle où les vestiges des constructions de bois étaient très délicats à repérer. Ce phénomène doit certainement trouver des échos dans d′autres types de constructions à l′instar des églises en bois que l′on observe en territoire genevois jusqu′à une période également récente si l′on tient compte des sources historiques.

Débuté en avril 2001 et poursuivi régulièrement au cours des années suivantes, le projet d′étude, de restauration et de mise en valeur des ruines du château de Rouelbeau nécessitera encore plusieurs campagnes d′interventions pour aboutir. A terme, c′est une présentation globale d′un patrimoine tant culturel que naturel, en conformité avec la notion de développement durable, que nous désirons offrir à un public qui apprendra à respecter son environnement en allant à sa découverte.

Terrier, Jean Joguin Regelin, Michelle : Le château de Rouelbeau - une bâtie en bois édifiée au bas Moyen Age dans les environs de Genève
Mittelalter – Moyen AgeMedioevoTemp medieval, Zeitschrift des Schweizerischen Burgenvereins, 14. Jahrgang 2009, Heft 4, 133 - 134.

platzhalter

 
platzhalter
 
 
DE
FR
IT
RO
 
Geschäftsstelle des Schweizerischen Burgenvereins · Blochmonterstrasse 22 · CH–4054 Basel
T +41 (0)61 361 24 44
info@burgenverein.ch / praesident@burgenverein.ch