Mittelalter 2012/4
Heft 2012/4    2. Artikel

Cama (Misox), ruine du château de Norantola – du mur de défense au Castello.

Étude de l’histoire de sa construction

par Augustin Carigiet

La ruine du château de Norantola se situe au niveau de la fraction du même nom de la commune de Cama, sur une colline de roche sise entre la rivière Moesa et l’autoroute A 13. Jusqu’en 1990, la ruine, laissée à l’abandon, était en proie à une végétation proliférante. Grâce à l’initiative de la fondation locale " Associazione pro Castello di Norantola ", les vestiges du château ont pu être entièrement sécurisés et restaurés, dans le cadre d’un projet mené par Lukas Högl dans les années 1990 à 1993. Pendant ces travaux de restauration, les murs de la ruine ont été étudiés par le service cantonal des monuments historiques, dans le but de lever le voile sur l’histoire de sa construction.

Le château de Norantola se composait d’un imposant mur d’enceinte de 1,50 m, entourant une surface intérieure de 40 x 21 m. Les murs nord et sud présentaient un alignement assez parallèle, tandis que les murs est et ouest suivaient la topographie de la colline, en dessinant plusieurs angles. Le mur d’enceinte laisse entrevoir deux phases de construction différentes.

Le mur d’enceinte plus ancien est reconnaissable par la présence de ruines liées à une destruction antérieure. Une brèche importante est apparue dans le mur nord, tandis que le mur sud a été entièrement rasé. Vers le haut, les murs encore existants de l’ancienne enceinte se terminent abruptement, suivant une ligne de démolition, ne correspondant pas à la hauteur du mur d’enceinte.

La seconde phase consistait en la reconstruction du mur d’enceinte. Il y avait à son sommet un chemin de ronde continu. Ce dernier était aménagé à un niveau inférieur sur les côtés ouest et est. Au nord, des marches d’escalier conduisaient au niveau supérieur du chemin de ronde. Le chemin de ronde était sécurisé vers l’extérieur par un mur de parapet de 50 cm, doté de meurtrières et de créneaux gibelins.

Au cours de la troisième étape de construction, le chemin de ronde de la seconde phase fut aboli et transformé. Une tour d’habitation de quatre étages a alors été érigée à l’angle sud–ouest de l’aménagement et dans la partie est, un logis seigneuriale fut construit ; une annexe a par ailleurs vu le jour le long du mur nord. Sur la face sud, entre la tour d’habitation et le logis, un nouveau chemin de ronde a été aménagé. Le château a été détruit vers la fin du 15e siècle.

Sandrine Wasem (Thoune)

Carigiet, Augustin : Cama (Misox), Burgruine Norantola  Von der Wehrmauer zum Castello. Eine Untersuchung zur Baugeschichte.
Mittelalter – Moyen AgeMedioevoTemp medieval, Zeitschrift des Schweizerischen Burgenvereins, 17. Jahrgang 2012, Heft 4, 177-189.

platzhalter

 
platzhalter
 
 
DE
FR
IT
RO
 
Geschäftsstelle des Schweizerischen Burgenvereins · Blochmonterstrasse 22 · CH–4054 Basel
T +41 (0)61 361 24 44
info@burgenverein.ch / praesident@burgenverein.ch