Mittelalter 2013/4
Heft 2013/4    5. Artikel

Le nom qui oblige : Friedrich Hegi et le château dHegi

par Peter Niederhäuser

En Suisse orientale, lancien château à douves dHegi compte parmi les témoins bien conservés de la fin du Moyen-âge. Il doit son architecture notamment aux Seigneurs de Hohenlandenberg. Plus tard, il a appartenu au Grand bailli zurichois et, après 1798, à un domaine agricole. En 1915, laménagement fortement négligé est passé en mains privées, devenant la propriété de Friedrich Hegi. Cet historien renommé a fait entièrement reconstruire le site selon les principes de protection des bâtiments et du patrimoine alors en vigueur. Il en a fait une Suvre intégrale et les pièces historiques reconstituées ont été aménagées avec le mobilier correspondant. Soutenu par le directeur du Musée national, Monsieur Lehmann et larchitecte cantonal, Monsieur Fietz, Friedrich Hegi a lié lassainissement du bâtiment à des études archivales, ne perdant ainsi jamais de vue laspect scientifique de ses efforts de réfection. Une impression aussi authentique que possible lui semblait plus importante quune rénovation fantaisiste et lorsquil sest attaqué  consciemment  à la substance du bâtiment, il a gardé à lesprit lhomogénéité « originale » de lensemble, au prix de grands sacrifices financiers. Finalement remis dans un état exemplaire, le château devenu musée privé a été rendu accessible au public.

Sandrine Wasem (Thun)

Niederhäuser, Peter : Der Name verpflichtet: Friedrich Hegi und Schloss Hegi
Mittelalter – Moyen AgeMedioevoTemp medieval, Zeitschrift des Schweizerischen Burgenvereins, 18. Jahrgang 2013, Heft 4, 135 - 145.

platzhalter

 
platzhalter
 
 
DE
FR
IT
RO
 
Geschäftsstelle des Schweizerischen Burgenvereins · Blochmonterstrasse 22 · CH–4054 Basel
T +41 (0)61 361 24 44
info@burgenverein.ch / praesident@burgenverein.ch